Le prototypage

Assister à la naissance de ses pensées

Le prototypage

Le prototypage est la meilleure façon de mettre votre idée à l’épreuve de la réalité. A la portée de tous, le prototypage prend de multiples formes pour s’adapter à tous types de besoins.

Prototyper, qu’est-ce que c’est ?

C’est fabriquer une version “primitive” d’une solution. C’est donc matérialiser, rendre tangible, et concrétiser un embryon de réponse pour garantir une compréhension commune des enjeux qui y sont liés.

Les formes du prototype

On peut prototyper pratiquement tout : d’un produit à une organisation, d’un aménagement à une application, d’un livre à un site. Son apparence dépendra beaucoup du contexte, et du public auquel il s’adresse : un schéma, un parcours client, une maquette, un jeu d’écrans, un jeu d'écrans testable, une démonstration interactive, etc.

Plus on veut faciliter son accès, plus le prototype doit être réaliste. Par exemple, s’il s’agit d’une réunion entre designers, une “simple” maquette suffira. En revanche, si l’on veut présenter le prototype à des dirigeants, celui-ci sera plus abouti.

Pour quelles raisons se retrousser les manches ?

Rendre physique et tangible les idées dès les premières phases prend tout son sens pour se placer du point de vue de l’usage. Au coeur du Design Sprint 2.0 , par exemple, c’est lui qui permet la prise de décision. 

Quand l'utiliser ?

Le prototype peut s’avérer utile à plusieurs moments d’un projet :

  • En amont pour explorer un sujet donné. Il permet alors de comprendre, investiguer et affiner le champs des possibilités qui s’offre à l’entreprise.
  • Plus tard, une maquette sommaire sert à tester une idée en particulier et à expérimenter des pistes de travail différentes. Il permet de faire des choix plus avisés.
  • Une fois bien affiné, il aide à communiquer autour du projet,.. et à convaincre les décideurs de passer à l’action.

Quels bénéfices en attendre ?

  • Affiner une idée sur une base concrète.
  • Obtenir des retours directs des utilisateurs.
  • Valider les priorités en connaissance de cause.
  • Prévenir d’éventuels erreurs en amont du projet.
  • Éviter de gaspiller du temps, et donc de l’argent.

BLOC SUCCESS STORIES Semmaris et Eiffage

Prototyper oui, et ensuite ?

On ne s’arrête pas à la création et à la confrontation avec les utilisateurs. Passées ces étapes, plusieurs scénarios sont envisageables :

  • Organiser le démarrage du projet (comme évoqué un peu plus haut). Le prototype sert alors de galop d’essai pour persuader les managers de lancer officiellement une mission.
  • Prendre en compte les retours utilisateurs dans le développement de la solution, et réitérer l’expérience si nécessaire.
  • Produire la solution en l’état à partir du prototype si celui-ci est satisfaisant dans son ensemble. Cette première version constitue ainsi le MVP (Minimum Viable Product).