Accessibilité numérique

Concevoir votre produit en tenant compte de TOUS les utilisateurs.

L'accessibilité des projets web, publics comme privés, peut encore être nettement améliorée. L'enjeu n'est pas seulement de permettre la lecture ou la navigation, mais aussi l'interaction et la contribution.

En guise d'introduction à l'accessibilité numérique

Les difficultés d'accès au numérique que l'on cherche à pallier renvoient à des réalités très diverses. Quelques exemples de besoins spécifiques :

  • Naviguer seulement au clavier
  • Naviguer seulement à la souris
  • Besoin d'une alternative aux informations visuelles
  • Besoin d'une alternative aux informations sonores
  • Maîtriser son environnement et son rythme de lecture
  • Personnaliser l'affichage (couleurs, contrastes, taille, polices...)
  • Besoin d'aide contextuelle pour les opérations complexes

Il n'existe pas de méthode toute faite pour prioriser les corrections à apporter à un projet pour améliorer son accessibilité.

L'objectif de conformité, qui va jouer sur le score de votre produit lors de l'audit, est évidemment un indicateur important. Cependant, les actions qui vous feront le plus gagner en pourcentage ne sont pas toujours les plus importantes à mener. L'impact utilisateur reste le phare de nos propositions, couplé à la faisabilité et la complexité technique, et au budget disponible pour rendre votre projet accessible.

Quelques chiffres

1 personne sur 5 présente un handicap en Francce 50% n'utilise pas d'outils d'assistance (matériel, logiciels...) 90% des sites français ne sont pas accessibles En juin 2020 seulement 11% des démarches en ligne en .gouv respectaient pleinement leurs obligations d’accessibilité

Pour quelles raisons rendre mon site accessible ?

En portant une attention à l'accessibilité numérique très tôt dans le projet, vous posez les bases d'un produit plus universel et plus inclusif, respectant de bonnes pratiques techniques et graphiques au service de tous. Vous répondez aussi dans certains cas à des obligations légales qui sont aujourd'hui encore peu respectées, en premier lieu l'obligation de déclaration d'accessibilité.

Pour rappel, les obligations d’accessibilité en vigueur sont les suivantes :

  • Tendre vers la conformité au RGAA v4 (100 %) (Soit le Niv double AA)
  • publication d’une déclaration d’accessibilité ;
  • affichage du statut de conformité sur la page d’accueil au moins ;
  • publication d’un schéma pluriannuel de mise en conformité et du plan d’action de l’année en cours.

Quels bénéfices en attendre ?

  • Faire évoluer la plateforme vers les normes et standards ergonomiques.
  • Obtenir une meilleure prise en main des fonctionnalités.
  • Assurer une meilleure complétion des tâches réalisées par les utilisateurs.
  • Favoriser l’adhésion émotionnelle à l’interface.
  • Garantir une meilleure conversion des actions à réaliser, réduire les abandons ou les déperditions d’informations.
  • Limiter la documentation ou l'aide nécessaire à l’utilisation de l’interface.
  • Faire baisser les sollicitations au support technique.

Notre démarche design pour favoriser l'accessibilité numérique

  1. Lors de la conception
    Nous nous assurons que les Wireframes et spécifications tiennent compte des bonnes pratiques (navigation au clavier notamment) et prévoyons des dispositifs alternatifs quand nécessaire. Les choix technologiques sont évalués dès le départ pour tenir compte de leurs contraintes à la conception.
  2. En phase de production
    Nous contrôlons sur les maquettes le respect des critères d'évaluation de l'accessibilité, comme les niveaux de contraste, le choix les polices etc.
    Nous vérifions ensuite l’accessibilité pendant les développements. Jusqu'à 80% des problèmes peuvent être détectés dès l'architecture en place. Les développements peuvent être facilités si les maquettes utilisent des librairies de composants déjà accessibles (ARIA ou autre).
  3. Une fois l’audit de conformité passé
    Nous programmons des itérations pour faire des ajustements sur les développements.
    La conception centrée sur les besoins des utilisateurs permet de prioriser les efforts à faire sur les contenus et fonctionnalités qui seront les plus utiles. La chasse au % de conformité n’est pas toujours la meilleure option.
  4. Maintenir l’accessibilité
    Nous formons vos collaborateurs à produire des contenus accessibles. Nous organisons des points réguliers sur l’ensemble des contenus et à ponctuellement à chaque évolution.

Avec quoi j'en ressors ?

L’audit ergonomique donne lieu à un rapport. Ce dernier fournit un descriptif détaillé des problèmes rencontrés par les utilisateurs. Il apporte également un ensemble de recommandations concrètes et applicables pour améliorer la navigabilité de son interface. Les préconisations d’actions sont ainsi hiérarchisées en fonction du niveau de sévérité et d’effort de correction.