L’audit ergonomique

Passez vos interfaces à la loupe

L’audit ergonomique

Centré sur l’utilisateur et ses impressions, l’audit ergonomique évalue la visibilité, la clarté et les interactions d’un site ou d’une application. Il permet des recommandations précises pour améliorer l’expérience d'usage de l’interface.

Quelques grands principes de l'audit

On y examine l’ergonomie d’un lot d’écrans définis, en s'appuyant sur la collecte d’informations et de ressentis auprès des utilisateurs de l’interface. L'audit permet ainsi d’identifier des attentes, des motivations, et des freins rencontrés lors de la navigation.

Audit ergonomique vs audit UX

L’audit ergonomique est en réalité une partie de l’audit d'expérience utilisateur (UX). Ce dernier explore des problématiques plus large liées aux personas, aux parcours clients et aux interactions avec les interfaces. Il ne se limite pas aux aspects fonctionnels ou usuels. Il consiste à comprendre de manière profonde les motivations et comportements des utilisateurs.

Quelles raisons pour faire auditer mon projet ?

L’audit ergonomique est généralement effectué pour mesurer l’efficience d’une interface. En d’autres termes, il cherche à évaluer l’utilité, l’utilisabilité et l’accessibilité des composants d’un écran.

Il répond notamment aux questions suivantes :

  • Les contenus sont-ils ceux attendus ?
  • La navigation est-elle claire et fluide ?
  • Les mots ou éléments graphiques utilisés sont-ils pertinents et compris ?
  • Le rangement ou l'ordonnancement des informations est-il logique, intuitif ?
  • Le temps de chargement de la page est-il adapté ?
  • Etc.

Quand lancer l'audit ?

  • Lors d’une refonte complète de l’interface.
  • Avant l’implémentation des maquettes ou wireframes par les développeurs avec toutes les unités métiers.
  • Quelques temps après la mise en ligne, lorsque le site a eu le temps d’être testé.

Quels bénéfices puis-je en attendre ?

  • Faire évoluer la plateforme vers les normes et standards ergonomiques.
  • Obtenir une meilleure prise en main des fonctionnalités.
  • Assurer une meilleure complétion des tâches réalisées par les utilisateurs.
  • Favoriser l’adhésion émotionnelle à l’interface.
  • Garantir une meilleure conversion des actions à réaliser, réduire les abandons ou les déperditions d’informations.
  • Limiter la documentation ou l'aide nécessaire à l’utilisation de l’interface.
  • Faire baisser les sollicitations au support technique.

Comment va se dérouler mon audit ergonomique ?

Les étapes clés pour bien faire les choses :

  1. Définir les objectifs de l’audit : comprendre, valider, ajuster, refondre, etc.
  2. Déterminer le périmètre de l’audit : nombre d’écrans concernés, supports à étudier, etc. 
  3. Faire une passe sur chaque écran/support : analyser et commenter l’interface à l’aide de points de contrôle objectifs (cf. ci-dessous)
  4. Rapporter et qualifier les problèmes rencontrés : identifier les points de frictions ou les frustrations des utilisateurs
L’audit ergonomique d’Inouit repose sur les points de contrôle de la norme ISO 9241

Avec quoi j'en ressors ?

L’audit ergonomique donne lieu à un rapport. Ce dernier fournit un descriptif détaillé des problèmes rencontrés par les utilisateurs. Il apporte également un ensemble de recommandations concrètes et applicables pour améliorer la navigabilité de son interface. Les préconisations d’actions sont ainsi hiérarchisées en fonction du niveau de sévérité et d’effort de correction.